Français | English

Aller au contenu

BASELINE

Accueil > Info patient > Vos démarches > Vie professionnelle > Arrêt du travail > Indemnités journalières

AddThis Social Bookmark Button

Vos revenus pendant un arrêt de travail
Mis à jour : 16.03.15

Lorsque vous êtes en arrêt de travail, l'assurance maladie du régime social dont vous dépendez peut, sous certaines conditions, vous verser des indemnités journalières. Elles sont destinées à compenser en partie la perte de votre salaire.
 

La situation diffère selon votre statut professionnel :

 

> Pour en savoir plus voir Les régimes d'assurance maladie

Pour lever les inégalités d'accès à ces revenus et, en particulier, ne plus pénaliser les personnes travaillant à temps partiel, en contrats précaires (CDD, intérim) ou qui sont en situation de recherche d'emploi, les conditions d'attribution des indemnités journalières ont récemment évolué.

Ainsi, le décret du 30 janvier 2015 assouplit les conditions d'ouverture de droit aux indemnités journalières en abaissant le nombre minimal exigé d'heures travaillées :

  • pour les arrêts maladie « de courte durée » (moins de 6 mois), le nombre minimal exigé d'heures travaillées a été abaissé de 200 à 150 heures dans le dernier trimestre avant l'arrêt du travail ;
  • pour les arrêts maladie « de longue durée », c'est-à-dire supérieurs à 6 mois, ainsi que pour l'invalidité, le nombre minimal exigé d'heures travaillées a été abaissé de 800 à 600 heures dans les douze mois ayant précédé l'arrêt du travail.
 
Des questions ?
Besoin de soutien, de conseils ?
Appelez le
0810 810 821 (prix d’un appel local)
De 9h à 19h, du lundi au vendredi et de 9h à 14h le samedi

Publication

 Couverture du Guide Démarches sociales et cancer (édition 2012)

Cancer and welfare services

Vign-Cancer-and-Welfare-Services-2013

Des professionnels à votre écoute

Pour vous conseiller et vous orienter dans vos démarches administratives et sociales, n'hésitez pas à faire appel à un(e) assistant(e) social(e). 

Consultez la fiche-métier "L'assistant(e) social(e)".