Français | English

Aller au contenu

Agence nationale sanitaire et scientifique en cancérologie

Accueil > Info patient > Qualité de vie > Fatigue > Causes de la fatigue > L'anémie

AddThis Social Bookmark Button

La fatigue liée à une anémie
Mis à jour : 07.12.09

L’anémie est une cause importante de fatigue. Elle peut être traitée et améliorée. Un examen de sang est proposé au patient pour vérifier une éventuelle anémie.

L’anémie se manifeste par une baisse des globules rouges dans le sang. Cette baisse entraîne une diminution du taux d’hémoglobine, et donc de l’apport d’oxygène dans toutes les parties du corps. Lorsque les globules rouges sont insuffisants, l’apport d’oxygène est moins régulier, ce qui entraîne une grande fatigue physique.

Les symptômes

La personne malade doit signaler rapidement au médecin l’apparition de certains symptômes afin qu’ils puissent être rapidement pris en charge par l’équipe soignante. Ils ne sont pas tous spécifiques de l’anémie. Ce peut être :

- une fatigue ;

- un essoufflement au repos et à l’effort ;

- des vertiges ;

- des maux de tête ;

- une baisse de l’audition ou de la vue ;

- des frissons ;

- une pâleur des ongles et des lèvres ;

- un rythme cardiaque rapide ;

- des troubles digestifs (diarrhée ou constipation) ;

- des problèmes d’équilibre ;

- des difficultés à dormir ;

- des difficultés à se concentrer, à se souvenir, à lire ;

- un manque de motivation, d’entrain ;

- une baisse du désir sexuel (baisse de la libido) ;

- des difficultés à mener ses activités habituelles ;

- des difficultés à entretenir ses relations sociales ou familiales ;

- un épuisement physique, émotionnel ou psychologique.

Haut de page

Les traitements

Les traitements de l’anémie dépendent du taux d’hémoglobine dans le sang et des symptômes que présente le patient. Il existe plusieurs degrés d’anémie :

- Lorsque le taux d’hémoglobine est en dessous de 8 g/100 ml, l’anémie doit être traitée assez rapidement. En effet, elle peut entraîner des conséquences importantes. Le plus souvent, une transfusion de sang est envisagée.

- En revanche, si le taux d’hémoglobine est au-dessus de 8 g/100 ml, l’anémie du patient n’est pas considérée comme dangereuse. Dans certaines conditions, un traitement pour la corriger est proposé. Ce taux d’hémoglobine peut en effet avoir un fort retentissement sur la qualité de vie, tant sur le plan physique que psychologique, avec des répercussions sociales et professionnelles importantes pour le patient.


Le traitement de l’anémie a pour objectif de diminuer la fatigue. Ce gain d’énergie procure au patient une meilleure qualité de vie.

L’anémie peut être traitée par :

  • un apport de fer et d’acide folique ;
  • une transfusion de globules rouges ;
  • un médicament qui stimule la moelle osseuse en favorisant la production des globules rouges dans l’organisme : l’érythropoïétine (dénommée EPO). Ce médicament permet d’éviter ou de diminuer les transfusions sanguines.

L’injection d’érythropoïétine provoque parfois une douleur à l’endroit de l’injection, des maux de tête, de légères fièvres ou des douleurs articulaires. Ces effets sont surtout présents en début de traitement. Si ces symptômes apparaissent, le médecin propose des médicaments contre la douleur à chaque injection.

Ces effets secondaires doivent impérativement être pris en charge car la douleur provoquée par le traitement peut être une cause supplémentaire de fatigue et d’anxiété.

> Voir la fiche Décrire sa fatigue pour une meilleure prise en charge

 

 
Des questions ?
Besoin de soutien, de conseils ?
Appelez le
0810 810 821 (prix d’un appel local)
De 9h à 19h, du lundi au vendredi et de 9h à 14h le samedi

Fatigue et cancer

Couverture du guide

Commander / télécharger le guide "Fatigue et cancer" (2005 - 591 Ko - PDF).