Français | English

Aller au contenu

BASELINE

Accueil > Info patient > Les cancers > Mélanomes de la peau > Chirurgie ou exérèse élargie > Exérèse du ganglion sentinelle

AddThis Social Bookmark Button

L'exérèse du ganglion sentinelle
Mis à jour : 13.09.10

Les objectifs

La technique du ganglion sentinelle consiste à retirer le ganglion situé le plus proche du mélanome afin de vérifier s’il contient ou non des cellules cancéreuses (aussi appelées micrométastases).

En renseignant sur l’envahissement ou non des ganglions, l’exérèse du ganglion sentinelle permet de préciser le stade du cancer, ce qui est indispensable pour décider d’un éventuel traitement complémentaire à la chirurgie.

> Voir la fiche Les traitements selon le stade de la maladie

L’atteinte du ganglion analysé donne une indication pronostique. Le risque de récidive du mélanome est en effet plus important pour les patients dont le ganglion sentinelle est atteint que chez ceux dont le ganglion sentinelle est indemne.

 

Les indications et contre-indications

L’exérèse du ganglion sentinelle n’est pas recommandée de façon systématique. Réalisée par une équipe entraînée, elle peut être proposée dans le cadre d’essais cliniques ou de protocoles d’évaluation pour les mélanomes supérieurs à 1 millimètre d’épaisseur ou ulcérés et qui ne présentent pas de signes de métastases régionales ou à distance.

Elle n’est pas proposée lorsque :
- une radiothérapie a déjà été réalisée au niveau de la zone concernée ;
- les ganglions lymphatiques sont palpables lors de l’examen clinique ou visibles à l’échographie ;
- il existe des métastases à distance.

 

Le déroulement de l’exérèse du ganglion sentinelle

Lorsqu’elle a lieu, l’exérèse du ganglion sentinelle se déroule en même temps que l’exérèse élargie, le plus souvent sous anesthésie générale.

Pour localiser les ganglions sentinelles, le chirurgien injecte un produit au voisinage de la tumeur. Deux produits sont le plus souvent utilisés : un colorant appelé bleu patenté ou un produit radioactif (sans danger pour le patient). Parfois, les deux produits sont utilisés pour la même procédure.

L'injection du produit de repérage se fait entre une et seize heures avant l'intervention chirurgicale. La substance radioactive, ou le colorant, est absorbée par les vaisseaux lymphatiques et circule jusqu’aux premiers ganglions (le ou les ganglions sentinelles) en amont du mélanome.

Si le chirurgien a utilisé une substance radioactive, c’est une scintigraphie qui permet de repérer le ganglion marqué. S’il a choisi le colorant, le chirurgien recherche le ganglion teinté de bleu pendant l’intervention.

Dès qu’un ou plusieurs ganglions sentinelles ont été repérés, le chirurgien les retire en faisant une petite incision au-dessus d’eux. Le plus souvent, cette incision n’est pas réalisée au même endroit que celle de l’exérèse de la tumeur. Il y a donc deux incisions.

Lors de cette opération, un à deux ganglions lymphatiques sont habituellement enlevés. Ils sont ensuite envoyés au laboratoire afin d’être analysés au microscope.

Les résultats de l’analyse du ganglion sentinelle

On parle de ganglions positifs lorsqu’ils contiennent des micrométastases du mélanome et de ganglions négatifs lorsqu’ils n’en contiennent pas.

Si le ganglion sentinelle est négatif, le risque que des micrométastases soient présentes dans d'autres ganglions est extrêmement faible et le risque de récidive du mélanome est également faible.

Si le ganglion sentinelle est positif, un curage ganglionnaire est proposé au patient lors d’une seconde intervention réalisée sous anesthésie générale.

Si on ne parvient pas à identifier de ganglion sentinelle, il n’est habituellement pas proposé de curage.

 
Des questions ?
Besoin de soutien, de conseils ?
Appelez le
0810 810 821 (prix d’un appel local)
De 9h à 19h, du lundi au vendredi et de 9h à 14h le samedi

Registre des essais cliniques

Consultez le registre des essais cliniques français :

Tous les essais cliniques.

Publication

couverture du guide Les traitements du mélanome de la peau

Publication

Couverture Guide ALD Patient - Mélanome cutanté

    • Télécharger le Guide Patient - Affection de longue durée :

"La prise en charge de votre mélanome cutané" (mars 2010, pdf, 828 ko)