Français | English

Aller au contenu

BASELINE

Accueil > Info patient > Les cancers > Cancer du poumon > Radiothérapie > Effets secondaires

AddThis Social Bookmark Button

Les effets secondaires possibles de la radiothérapie
Mis à jour : 20.10.09

Les effets secondaires pendant le traitement et à court terme

Les effets secondaires à long terme

Les précautions à prendre pendant une radiothérapie

 

Comme les rayons atteignent la tumeur mais également certaines cellules saines, une radiothérapie entraîne des effets secondaires.

Dans la plupart des cas, ces effets apparaissent en cours de traitement ou à la fin du traitement. D'autres effets secondaires peuvent survenir plus longtemps après la fin du traitement.

Certains effets secondaires peuvent être limités, voire évités, par des soins et des prescriptions médicales adaptés. Beaucoup de progrès ont été faits ces dernières années pour améliorer la qualité de vie des personnes traitées par radiothérapie.

Les effets secondaires de la radiothérapie dépendent surtout des facteurs suivants :

  • l'étendue de la région à traiter,
  • la topographie (configuration) de la région à traiter,
  • la dose totale qui sera délivrée,
  • le mode d'administration (fractionnement).

Le traitement est soigneusement planifié et administré de façon à réduire le plus possible les complications et les effets secondaires.

 

Les effets secondaires pendant le traitement et à court terme

En général, aucune réaction n'est observée jusqu'à la fin de la deuxième semaine de traitement.

Ensuite, la réaction la plus fréquente (habituellement à partir de la 4ème ou 5ème semaine) est une rougeur de la peau semblable à un coup de soleil, appelée érythème cutané. La rougeur disparaît lentement et laisse progressivement place à une coloration brunâtre pendant quelques semaines avant le retour à un aspect normal.

Pour limiter cet effet secondaire, vous pouvez appliquer une crème hydratante sur la zone irradiée après chaque séance. Attention, il ne faut surtout jamais appliquer la crème avant la séance de radiothérapie et il est préférable de toujours demander l'avis de votre radiothérapeute.

Une douleur en avalant peut apparaître au niveau de l'œsophage (œsophagite) pendant une à deux semaines. Nausées et vomissements peuvent également survenir durant la période de traitement.

Tous ces symptômes peuvent être soulagés le plus souvent par une médication spéciale. N'hésitez donc pas à solliciter votre équipe soignante.

Un essoufflement peut aussi survenir au cours du traitement et juste après. Il est important que vous en informiez rapidement votre équipe soignante.

La radiothérapie thoracique du cancer bronchique ne fait pas tomber les cheveux.

La découverte du cancer, l'appréhension des examens et des traitements, les déplacements quotidiens, l'attente lors des rendez-vous et le traitement lui-même peuvent provoquer une fatigue physique ou morale. Beaucoup de patients ont besoin de se reposer après chaque séance de radiothérapie. Il est possible de se reposer dans le service de radiothérapie avant de rentrer chez soi.

Pour détecter ces effets secondaires en cours de traitement et vous donner tous les conseils adaptés, une consultation de suivi hebdomadaire est programmée durant toute l'irradiation par votre radiothérapeute.

 

Les effets secondaires à long terme

On appelle "effets secondaires à long terme" ou "effets secondaires tardifs" ou encore "séquelles", les effets secondaires qui apparaissent longtemps après la fin du traitement. Ils sont aujourd'hui exceptionnels.

Ils peuvent être de plusieurs types :

  • une douleur au niveau de la zone irradiée,
  • une perte de souplesse de la peau sous la cicatrice,
  • une gêne en avalant,
  • des troubles pulmonaires liés à l'irradiation thoracique (radiothérapie au niveau du thorax), comme le poumon radique qui est une fibrose pulmonaire (les tissus du poumon se raidissent). Cet effet est aujourd'hui exceptionnel grâce à l'adaptation individualisée des doses et à la surveillance pendant les traitements,
  • un cancer secondaire des années après ce traitement (ce qui reste exceptionnel),
  • des troubles cardiaques (rares).

 

Les précautions à prendre pendant une radiothérapie

Pour diminuer le risque de survenue d'effets secondaires gênants, certaines précautions sont à prendre pendant la radiothérapie et dans les semaines qui suivent le traitement.

Il est conseillé :

  • d'éviter de prendre des douches et des bains trop chauds,
  • d'utiliser un savon surgras et ne pas savonner directement la zone irradiée, mais plutôt laisser couler de l'eau savonneuse,
  • de se sécher sans frotter,
  • de ne pas frictionner la zone irradiée avec de l'eau de toilette, de l'alcool, du déodorant, du talc, de la crème, des désinfectants iodés ou mercrylés, de porter des vêtements en coton et éviter le frottement au niveau de la zone irradiée,
  • de mettre une crème hydratante (entre les séances mais jamais juste avant la séance de radiothérapie), après avis de votre radiothérapeute,
  • d'éviter les expositions au soleil, au moins durant la première année qui suit la fin du traitement,
  • d'arrêter de fumer.
> Voir Le traitement des cancers du poumon par chimiothérapie

 

 
Des questions ?
Besoin de soutien, de conseils ?
Appelez le
0810 810 821 (prix d’un appel local)
De 9h à 19h, du lundi au vendredi et de 9h à 14h le samedi

Essais cliniques

Consultez le registre des essais cliniques français sur les cancers bronchiques :

Tous les essais.

Comprendre la radiothérapie

Publication

Publication

Couverture du Guide ALD-Patients La prise en charge du cancer du poumon

    • Télécharger le Guide Patient - Affection de longue durée :

"La prise en charge du cancer du poumon" (juin 2010, pdf, 73 ko)