Français | English

Aller au contenu

BASELINE

Accueil > Info patient > Les cancers > Cancer de l'ovaire > Chirurgie > Après l'intervention

AddThis Social Bookmark Button

Que se passe-t-il après l’intervention ?
Mis à jour : 24.11.10

 

L’examen anatomopathologique

Tout ce qui est retiré lors de l’intervention chirurgicale est envoyé dans le service d’anatomopathologie pour être analysé. Cet examen, réalisé par un médecin spécialiste appelé pathologiste, consiste à observer minutieusement à l’œil nu puis au microscope les tissus prélevés, afin de déterminer jusqu’où les cellules cancéreuses se sont propagées. Le pathologiste analyse les ovaires, les trompes de Fallope, l’utérus, les ganglions pelviens, l’épiploon, les échantillons de péritoine et le liquide péritonéal, ainsi que les autres organes éventuellement prélevés.
Cet examen permet de confirmer le stade du cancer en montrant jusqu’où les cellules cancéreuses se sont propagées.  Il permet également de vérifier si la chirurgie a permis de supprimer la plus grosse partie possible des tissus cancéreux et de décider de la suite des traitements à envisager.

 

À votre réveil

Une fois l’intervention terminée, vous êtes amenée en salle de réveil où l’équipe médicale assure votre surveillance, notamment lors de votre réveil de l’anesthésie.
Si l’intervention a été lourde, vous pouvez être gardée dans un service de soins intensifs ou de réanimation quelques jours. Comme après toute intervention chirurgicale, des douleurs sont fréquentes dans la zone opérée. Elles sont systématiquement traitées, généralement par de la morphine ou l’un de ses dérivés. Si vous n’êtes pas suffisamment soulagée, signalez-le sans tarder à l’équipe médicale afin que le traitement puisse être adapté.

Un ou plusieurs drains (petits tuyaux très fins) sont mis en place dans la zone opérée pendant l’intervention. Ces tuyaux très fins permettent d’évacuer les liquides (sang, lymphe) qui peuvent s’accumuler au cours de la cicatrisation. Ils sont retirés sur décision du chirurgien, souvent vers le quatrième jour suivant l’opération.
Une sonde urinaire peut également être mise en place pour contrôler le fonctionnement des reins pendant quelques jours.
Enfin, pour éviter une phlébite, un médicament anticoagulant vous est prescrit et les médecins vous demanderont de vous lever assez rapidement après l’intervention. De plus, le port de bas de contention peut être préconisé après l’opération.

La durée d’hospitalisation

La durée d’hospitalisation est variable selon l’importance de la chirurgie. Elle peut être de cinq à dix jours en moyenne si le cancer a été opéré à un stade précoce, et de 12 à 21 jours en moyenne si le cancer était opéré à un stade plus avancé. Votre état de santé général et la façon dont vous avez supporté l’intervention sont également pris en compte. Votre sortie est décidée par le chirurgien en accord avec vous.

 
Des questions ?
Besoin de soutien, de conseils ?
Appelez le
0810 810 821 (prix d’un appel local)
De 9h à 19h, du lundi au vendredi et de 9h à 14h le samedi

Essais cliniques

Registre des essais cliniques français sur les cancers de l'ovaire :

ouverts | à venir

Tous les essais cliniques.

Publication

Guide Les traitements du cancer de l'ovaire

Publication

Guide ALD Patient