Suivi

Le principe

Les traitements du cancer du poumon ou cancer bronchique ont pour buts d'éliminer la tumeur et de réduire le risque que le cancer revienne localement ou développe des métastases à distance.

Une fois le traitement du cancer terminé, un suivi est effectué régulièrement afin de :

  • Surveiller la réponse au traitement de la personne traitée,
  • Identifier tout effet secondaire à long terme ou tardif,
  • Surveiller le bien-être général de la personne traitée,
  • Vérifier l'apparition de tout nouveau symptôme,
  • Vérifier tout signe de réapparition du cancer (récidive),
  • Surveiller l'absence de développement d'un deuxième cancer.

Des rendez-vous sont programmés avec le spécialiste qui vous a suivi. Votre médecin traitant est également un interlocuteur privilégié.

Le risque de rechute est très variable et étroitement lié au stade d'évolution du cancer au moment de son diagnostic et à la poursuite ou non du tabagisme.

La plupart des récidives du cancer bronchique surviennent dans les deux ans qui suivent le traitement.

Cependant, ces récidives peuvent être beaucoup plus tardives.

La surveillance permet de détecter une rechute. Un nouveau traitement est alors mis en place.

Cette surveillance est également nécessaire pour prévenir et traiter d'éventuels effets secondaires.

Les effets secondaires dépendent des traitements reçus, des doses administrées, du type de cancer et de la façon dont le patient et son organisme ont réagi à la maladie et aux traitements. Ils n'apparaissent pas systématiquement.

Le médecin peut mettre en contact le patient avec des professionnels (infirmières, assistantes sociales, masseurs-kinésithérapeutes, psychiatres ou psychologues, etc.) ou des associations d'anciens malades.

Ces professionnels et ces associations peuvent aider le patient à reprendre une vie quotidienne la plus normale possible

Les examens

Dans le cadre du suivi d'un cancer bronchique, les examens suivants sont proposés au patient selon une fréquence moyenne qui peut être adaptée à chaque cas :

  • Un examen clinique tous les 3 mois pendant 2 ans puis tous les 6 mois pendant 3 ans,
  • Une radiographie du thorax : tous les 3 mois pendant 2 ans puis tous les 6 mois pendant 3 ans,
  • Un scanner thoracique (pour dépister une éventuelle récidive locale) avec coupes abdominales hépatiques (du foie) et surrénaliennes (des glandes surrénales) : tous les 6 mois pendant 2 ans puis tous les ans pendant 3 ans.

D'autres examens peuvent être également proposés au patient, selon la situation :

  • Une fibroscopie bronchique,
  • Un scanner cérébral (pour dépister des métastases au niveau du cerveau),
  • Une scintigraphie osseuse (pour dépister des métastases au niveau des os),
  • Un bilan sanguin comprenant :
    • Un ionogramme sanguin (pour mesurer la concentration dans le sang d'éléments comme le sodium et le potassium),
    • Un dosage de calcémie,
    • Un bilan hépatique (des fonctions du foie),
    • Une numération formule sanguine (NFS, pour déterminer le nombre de globules dans le sang).