Antécédents familiaux

Près de 10 à 15 % des cancers colorectaux se manifestent chez des personnes ayant des antécédents familiaux de cancer colorectal, c'est-à-dire plusieurs cas de cancer du côlon ou du rectum dans la famille proche.

Le risque d'être atteint de ce type de cancer est deux à deux fois et demie plus élevé lorsqu'un membre de la famille au premier degré (parent, frère, sœur ou enfant) a déjà eu un cancer colorectal.

La raison de cette augmentation du risque n'est pas claire mais, dans certaines hypothèses, elle est attribuée à la présence d’un risque génétique non encore identifié.

Une surveillance par coloscopie, à partir de 45 ans, est recommandée à toutes les personnes :

  • Dont un parent au premier degré (parent, frère ou sœur, enfant) a été atteint et avait moins de 65 ans lors du diagnostic
  • Ou dont deux parents au premier degré ont été atteints, quel que soit leur âge au moment du diagnostic

Par ailleurs, un antécédent familial au premier degré d’adénome à risque semble exposer la personne au même niveau de risque de cancer colorectal qu’un antécédent familial de cancer.