Rectoscopie

La rectoscopie est un examen qui permet d’observer l’intérieur du rectum au moyen d’un endoscope rigide, instrument composé d’un tube et de fibres optiques.

Une rectoscopie doit être faite systématiquement si le médecin a décelé une anomalie lors d’un toucher rectal. C’est un examen de référence pour le diagnostic des cancers du rectum.

La rectoscopie permet de:

  • Faire des prélèvements si nécessaires {%incadico_termes:biopsie%}(biopsie). De petits échantillons de tissu sont prélevés, puis examinés au microscope (examen anatomopathologique), ce qui permet de repérer d’éventuelles cellules cancéreuses. Ce prélèvement n’est pas douloureux.
  • Examiner l’aspect de la tumeur ;
  • Préciser où est située la tumeur et quelle est sa taille ;
  • Evaluer la distance entre la partie inférieure de la tumeur et l’anus. Cet élément est important pour déterminer le type de chirurgie à utiliser pour soigner le patient ;
  • Vérifier la suture entre les deux parties de l’intestin (l’anastomose) après une chirurgie.

Que faut-il faire avant une rectoscopie ?

Une rectoscopie ne nécessite pas de préparation particulière. Il est cependant conseillé d’aller à la selle avant l’examen. Une rectoscopie peut être réalisée en ambulatoire et ne nécessite donc pas d’hospitalisation. Un petit lavement est en général réalisé quelques minutes avant l’examen.

Comment se déroule une rectoscopie ?

Le patient est allongé sur une table d’examen. Le médecin insère délicatement le rectoscope dans le rectum. L’examen dure en moyenne cinq à dix minutes. Bien qu’il soit le plus souvent indolore, il peut être désagréable, voire un peu douloureux ou source de gêne pour certains patients.

Après l’examen, le patient retourne chez lui sans surveillance particulière.